Le mouvement du Scholarship of Teaching and Learning : Y a t-il un chercheur dans la classe ?

Numéro: 

4

Volume: 

24
Thériault, Mélissa

Cet article attire notre attention sur un courant de recherche connu sous le nom de Scholarship of Teaching and Learning (SoTL). Après avoir présenté une brève définition de ce mouvement aux contours flous, l'auteure en retrace l'origine, donne un aperçu de son expansion et explicite ses principes de base. Selon elle, le désir de mettre les découvertes en matière d’enseignement au service de la communauté peut amener un enseignant-chercheur à adopter une perspective apparentée au SoTL. Ainsi, celui qui innove dans sa classe et qui développe de nouvelles pratiques pédagogiques contribue à l’avancement des connaissances, mais le fait de partager son savoir-faire en matière d’enseignement (et non seulement ses connaissances spécialisées) en dehors de la classe lui permet de multiplier d’autant l’utilité et les retombées positives de son expertise, dans la mesure où le professeur-chercheur documente de façon rigoureuse les effets de ses pratiques pédagogiques, ce qui est le propre du SoTL. L'auteure fait le point sur la percée de ce mouvement au regard de la recherche dans les collèges québécois, notamment en faisant un parallèle avec le contexte universitaire et en soulignant que si le milieu collégial québécois est propice à la réflexion et à la recherche sur les pratiques pédagogiques propres à l’enseignement supérieur, les ressources nécessaires au développement d’une perspective SoTL y font en partie défaut.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.