Pourquoi évaluer ?

Numéro: 

4

Volume: 

30
BÉLEC, Catherine

Pour beaucoup de professeurs, l’évaluation représente la bête noire de leur profession. Certains, face à celle-ci, se sentent démunis; d’autres regimbent à endosser ce rôle impliquant de porter un jugement (et, la plupart du temps, de poser une sanction), alors qu’ils se perçoivent plutôt comme des accompagnateurs voulant aider leurs étudiants à réussir. La question « comment évaluer? », déclinée à toutes les sauces, est certainement celle que se posent le plus souvent les professeurs du collégial. Comment évaluer afin de bien rendre compte de l’état des compétences des étudiants? Comment évaluer de manière quantitative une compétence ou une attitude ou tout autre élément qualitatif? Comment évaluer avec équité chacun des étudiants? Comment rendre clairs les critères d’évaluation? Cependant, une question plus rarement posée, ou du moins sur laquelle on expédie plus rapidement la réflexion, est « pourquoi évaluer? ». Cet article propose de prendre le temps de s’attarder sur ce sujet, en définissant ce qu’est l’évaluation et les diverses formes qu’elle peut prendre, puis en cernant ses deux principales visées, soit celle d’établir un statut et celle, la plus importante, de fournir une rétroaction pour aider l’étudiant à progresser dans ses apprentissages.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.