Optimiser les retombées des CCTT dans la formation collégiale

Numéro: 

1

Volume: 

27
Kingsbury, Fanny

Fanny Kingsbury, directrice générale de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC), signe ici un article où elle nous présente une recherche, menée avec ses collègues Fanny Bourgeois et André Doré, qui s’intéresse aux moyens qu’il est possible d’employer pour optimiser les retombées des centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) sur la formation collégiale. Parmi ces facteurs d’optimisation, on retrouve entre autres une communication constante et efficace entre les membres des CCTT et leurs collègues des cégeps, de même qu’un arrimage concret entre les activités des CCTT et les programmes d’études. L’intégration et la participation des étudiants aux projets de recherche permettent aussi de développer chez ceux-ci la persévérance scolaire et l’employabilité.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.