Corriger des productions écrites : qu'est-ce qui profite le plus aux élèves ?

Numéro: 

1

Volume: 

23
Roberge, Julie

La tâche de correction suscite de multiples implications pour l'enseignant de français, notamment responsable de la consolidation des compétences en langue écrire et de l'étude d'œuvres littéraires. Cet article présente les résultats d'une étude ayant pour but de déterminer les commentaires de correction les plus utiles pour les élèves. Après avoir mis en lumière les raisons pour lesquelles il est nécessaire de se pencher sur la compréhension qu’ont les élèves des commentaires formulés par leurs enseignants, l'auteure décortique le processus de correction d'une production écrite, définit les différents types de commentaires et illustre les points de vue des élèves et ceux des enseignants en regard de différents aspects : qualité d'un texte et de la langue ; définitions de la structure textuelle, du contenu et d'une bonne correction. Ayant précisé la finalité d'un bon commentaire, elle met de l'avant les résultats obtenus dans le cadre de sa recherche selon la modalité de correction écrite ou orale, soulignant le meilleur rendement de cette dernière. L’auteure propose aussi un inventaire approfondi des commentaires les plus aidants et de ceux qui le sont moins dans leur contexte respectif. À titre de conclusion, l'auteure soulève plusieurs pistes d'intervention et de solution.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.