Five Ways to Manage Change

Jade Pilon's picture

Résumé: 

Le présent article présente une recherche-action que les auteurs ont menée dans un collège en région auprès d’un groupe de professeurs ayant à faire face à une nouvelle réalité pédagogique : le téléenseignement. Afin de les aider à s’approprier de nouvelles stratégies pédagogiques plus adéquates à la situation et aux besoins des étudiants, les chercheurs leur ont proposé de participer à un groupe de coopération professionnelle avec un accompagnement personnalisé. Le but de cette recherche était, en plus de favoriser l’adoption de nouvelles pratiques pédagogiques chez les participants, de décrire le processus d’accompagnement mis en place et d’en déterminer les modalités les plus efficaces. Dans cet article, les auteurs exposent d’abord sommairement le contexte de la recherche avant de s’attarder plus longuement sur les constats, formulés selon cinq gestes, qu’ils ont dégagés afin d’assurer la réussite du processus d’accompagnement du changement. Le projet s’est déroulé avec une équipe de professeurs; toutefois, plusieurs éléments du processus proposé s’avèrent transposables dans toute situation d’accompagnement du changement, que ce soit avec des étudiants, un groupe de collègues, une équipe de professionnels ou encore de direction, etc. Les résultats de cette recherche permettent de rendre plus efficient tout processus d’accompagnement qui favorise le changement et l’appropriation de pratiques innovantes et devraient amener les acteurs en place dans les établissements d’enseignement supérieur à améliorer la qualité de leurs interventions pédagogiques.

Abstract: 

This article discusses action research that was conducted by the authors in a rural college and involved a group of teachers who were grappling with a new reality: distance education. To help these individuals master new instructional strategies more suited to the situation and student needs, the researchers had them participate in a professional-cooperation group that provided personalized support. The goal of this study was, in addition to promoting the adoption of new teaching practices by participants, to describe the change-management process implemented and determine which methods were most effective. The authors first summarize the research context, then explore in greater detail their findings (in the shape of five recommendations) on how to ensure the success of change management. Although this particular project was aimed at teachers, several components of the process can apply to any change-management situation, whether it affects students, colleagues, professionals, the administration, or other parties. Study outcomes make it possible to make any process involving change management and the mastery of innovative practices more efficient, and should help higher-learning stakeholders enhance the quality of their classroom techniques.

Is Active Learning Possible Outside the Classroom?

Jade Pilon's picture

Résumé: 

L’efficacité de l’apprentissage par les pairs a été documentée systématiquement à plusieurs reprises et dans différents contextes scolaires. Cependant, cette approche centrée sur l’étudiant est à priori une méthode qui est confinée aux salles de classe standards. Serait-il possible de permettre aux étudiants de profiter de cette stratégie pédagogique en dehors de leur salle de classe? Comment la mettre à profit, alors, dans un contexte de classes inversées ou de formation à distance? De façon plus générale, serait-il possible d’utiliser l’apprentissage par les pairs de façon asynchrone? C’est cette dernière question qui a motivé une équipe de chercheurs à élaborer une plateforme d’apprentissage par les pairs asynchrone, nommée DALITE, qu’ils ont évaluée dans le cadre d’une recherche. Dans cet article, sont présentés le fonctionnement de cette innovation pédagogique ainsi que les résultats de l’étude examinant si l’utilisation de DALITE favorise un apprentissage conceptuel plus grand que l’enseignement traditionnel magistral et si des différences se manifestent dans le niveau d’apprentissage par rapport à l’apprentissage par les pairs en face à face. Les auteurs expliquent également les implications sociocognitives et affectives, pour les étudiants, liées à l’utilisation de DALITE, de même que les implications pédagogiques de l’outil pour les professeurs.

Abstract: 

Although the efficacy of peer instruction has been systematically documented on several occasions and in different academic contexts, this learner-centred approach has, thus far, apparently been confined to the brick-and-mortar classroom. But could students take advantage of this instructional strategy outside of class? If so, how could it be used in flipped classrooms or distance education? More generally, could peer instruction be used asynchronously? This last question motivated a team of researchers to develop an asynchronous peer-instruction platform called DALITE (for “Distributed Active Learning Interactive Technology Environment”), which they then evaluated as part of a study. Their article describes how this educational innovation works, whether DALITE promotes conceptual learning more than traditional lecture-based teaching, and if level-of-learning differences occur as compared with face-to-face peer instruction. The authors also explain the socio-cognitive and affective repercussions for students related to DALITE use, as well as the tool’s educational implications for teachers.

Evaluating Attitudes: Tools for More Objective Assessment

Jade Pilon's picture

Résumé: 

Les devis ministériels, profils de sortie, plans-cadres, plans de cours ainsi que d’autres documents pédagogiques énoncent des attitudes que les étudiants doivent démontrer au terme de leur programme d’études. Par exemple, les étudiants en Techniques d’électrophysiologie médicale doivent traiter leurs patients avec respect; les étudiants en Sciences de la nature doivent faire preuve de rigueur, les étudiants du programme Arts, lettres et communication doivent démontrer de l’ouverture d’esprit, ceux en Technologie de la mécanique du bâtiment doivent faire preuve de débrouillardise, et combien d’autres exemples possibles encore. Mais est-ce qu’être respectueux, rigoureux, ouvert d’esprit ou débrouillard signifie la même chose tant pour les professeurs que pour les étudiants? Comment évaluer ces attitudes professionnelles en évitant de glisser vers l’arbitraire? Évaluer est un geste difficile que les professeurs doivent poser, et l’action de porter ce jugement professionnel sur la performance d’un étudiant est une lourde responsabilité. Dans cette entrevue réalisée par Isabelle Delisle, France Côté explique comment mener à bien cette tâche grâce à une grille descriptive inspirée d’une taxonomie du domaine affectif.

Abstract: 

Governmental course requirements, exit profiles, framework plans, syllabuses, and other such documents stipulate the attitudes college students should demonstrate upon completing their curriculum. Medical-electrophysiology students, for example, are expected to treat patients with respect; those in the natural sciences must place a premium on accuracy; art, literature, and communications students must demonstrate open-mindedness; those in building-services technology have to be resourceful, and so on. However, does being respectful, accurate, open minded, or resourceful mean the same thing to faculty and students? How can we assess these attitudes without being arbitrary? The process is difficult, and subjecting student performance to our professional judgment is a major responsibility. In this interview by Isabelle Delisle, France Côté explains how to carry out this task using a descriptive scale inspired by a taxonomy from the affective field.

Are You Clear?

Jade Pilon's picture

Résumé: 

Traduction et adaptation de Stéphanie CARLE

Combien d’explications un professeur donne-t-il à ses étudiants par semaine ? Il s’agit certainement de l’une des activités les plus courantes en enseignement, mais aussi des plus importantes. Et pourtant, nous prenons rarement le temps de nous y attarder et de les planifier. Ce court texte propose sept astuces pour aider les professeurs à présenter des explications claires qui favoriseront les apprentissages.

Abstract: 

Adaptation by Stéphanie Carle, Editor-in-Chief, Pédagogie collégiale

How many explanations do teachers provide in a given week? Explanations are, not only one of the activities most central to education, but also one of the most important. However, we rarely take the time to plan them. This short article suggests seven hints to help educators give clear explanations that promote learning.

Article available in French only.

A Good Teacher Looks for Problems!

Jade Pilon's picture

Résumé: 

Nous sommes tous très occupés. Nous avons donc une tendance naturelle à faire passer ce qui est urgent avant tout le reste, y compris souvent avant ce qui est important. Un professeur qui n’a pas de problèmes comme enseignant –ou qui ne reçoit aucun signal lui disant qu’il pourrait en avoir – sera enclin à consacrer son énergie aux nombreuses autres questions qui le préoccupent et qui réclament son attention. Il est encouragé dans cette voie par une opinion erronée très (trop) répandue selon laquelle l’absence de problèmes dans un enseignement implique nécessairement que cet enseignement est de bonne qualité. Cette perception risque, très souvent, d’endormir les velléités de se poser des questions au sujet de ces enseignements. Cela freine la remise en question de ses propres méthodes et attitudes pédagogiques, ce qui est pourtant une condition nécessaire pour essayer de mieux faire. Or, dans cette entrevue, Élie Milgrom fait la démonstration qu’on peut presque toujours faire mieux, même si l’on pense ne pas avoir de problèmes !

Abstract: 

Interviewer: Julie Roberge, member of the Pédagogie collégiale Editorial Committee and French teacher at the CÉGEP André-Laurendeau

We are all very busy and have a natural tendency to deal with what is most urgent first, often ignoring what is merely important. Educators who have no teaching problems—or who are oblivious to having any—will be inclined to spend their energy on the numerous other issues that demand their attention. They are encouraged in this by an erroneous but far too widely-held view that a lack of teaching problems necessarily implies that instruction is of high quality. Very often, this perception lays to rest any penchant for asking questions about our practices, hindering the self-examination of our methods and attitudes despite the fact that this type of reflection is vital if we wish to improve. In this interview, Élie Milgrom demonstrates that we can almost always do better, even if we don't think we have any problems!

Pages

Shopping cart

Your shopping cart is empty.